Un projet suisse de synthétisation du GNV pour le développement d'un carburant

Même si le terme GNV ne vous est peut-être pas familier, il est pourtant sûrement utilisé dans vos quotidiens surtout au moment de cuisiner et de vous chauffer. Mais c'est sûr que vous ignorez encore qu'il s'utilisait aussi comme carburant. Et c'est justement à ce titre que la Suisse envisage synthétiser le GNV pour développer un carburant.

Le GNV : qu'est-ce c'est ?

Gaz Naturel pour Voiture par définition, le GNV se veut un moyen plus écologique et plus économique comparativement aux carburants disponibles actuellement sur le marché. En effet, en utilisant le GNV pour rouler, votre véhicule respecte tant l'environnement que la santé, puisqu'il émettra en moyenne 20 % de CO2 et de 85% de particules fines de moins que les véhicules essences et diesel. Consultez Mobility In the City pour plus de détails. Cependant, si depuis des années, il est très recouru pour les véhicules de transports publics, le GNV est principalement utilisé ces derniers temps pour les véhicules de transports de marchandises. Disponible en une nouvelle version nommée « bioGNV » qui, elle, est issue des déchets organiques recyclés, ce carburant est se veut sans doute une solution efficiente pour une mobilité durable.

Gaz de synthèse : un projet Suisse pour minimiser les émissions de CO2

Grosse consommatrice du GNV depuis peu, la Suisse envisage aujourd'hui le synthétiser dans le but de produire du méthane de synthèse à partir de l’eau, de l'électricité renouvelable et du dioxyde de carbone (CO2). Ainsi, grâce à un réseau gazier déjà disponible, ceci sera transportable dans toutes les contrées dans l'optique de réduire les émissions de CO2 ainsi que l’utilisation des énergies fossiles. Certes, le projet demande pour le moment une utilisation considération de l’hydrogène, mais la finalité est de fabriquer une méthane synthétique. C'est en réalité une innovation qui peut aussi servir dans le trafic aérien, dans la mesure où elle peut s'utiliser pour la conception de zérosène.